C'est un pionnier du rap aux Comores. En 1995, à peine sorti de l'adolescence, Cheikh MC sortait Ras le bol avec le groupe Pirates du Myke, un des premiers morceaux de hip hop aux Iles de la Lune. 22 ans plus tard, et alors qu'il approche de la quarantaine, le rappeur n'a rien perdu de sa verve et de son sens critique. En témoigne son dernier album, Upezo.