Il a fallu 20 ans pour qu'Alima Hamel puisse raconter son histoire familiale douloureuse. Une fratrie déchirée, une sœur assassinée en pleine guerre civile en Algérie dans les années 1990 qui restent dans les mémoires comme une décennie noire.