Ils aiment inscrire leurs bandes dessinées dans des lieux et des époques. Après la Venise libertine du 18e siècle ou le Congo 40, le duo belge Eric Warnauts et Guy Raives nous plongent cette fois dans l'ambiance explosive du Paris de Mai-68.