À partir de scènes vues et vécues dans le métro parisien et trains de banlieue qu’il a notées pendant 15 ans, l’écrivain français Hugo Boris raconte les réactions des voyageurs et les siennes dans les moments de tension, voire de violence.