Le photographe Charles Fréger est allé à la rencontre de descendants d'esclaves africains qui célèbrent la mémoire de leurs ancêtres dans des mascarades hautes en couleurs pratiquées dans les carnavals.