Il y a 22 ans, presque jour pour jour, le 19 octobre 1995, Bernard Borrel, un magistrat français, était retrouvé mort à Djibouti, son corps carbonisé. L’hypothèse du suicide, très vite avancée, ne tient plus. Une dernière expertise judiciaire a fini par confirmer l'hypothèse d'un meurtre ou d'un assassinat.