Antoine de Galbert collectionne les oeuvres d'art au fil de ses voyages, dans les ventes en Europe ou encore en sillonnant les brocantes. Créations contemporaines, art brut où ces drôles de coiffes venues des quatre coins du monde font partie de ces pièces hétéroclites qu'il aime amasser.